Le jour ils dorment et en hiver ils hiberne ! Les chauves-souris peuvent être de grandes dormeuses. Mais savez-vous qu’ils hiberne en groupes et qu’il y a une chauve-souris… vampire ? Voici 6 curiosités sur les chauves-souris , vraiment intéressantes à découvrir !

1 — La chauve-souris vampire

La chauve-souris vampire (nom scientifique Desmodus rotundus) est un mammifère volant répandu en Amérique. Contrairement à d’autres chauves-souris qui mangent principalement des insectes, elle se nourrit de sang, en particulier de celui du bétail, grâce à des terminaisons nerveuses spéciales capables de sentir la chaleur des veines ! D’où leur nom : vampires « succients de sang », précisément. En l’absence d’animaux, ils peuvent attaquer les humains et dans ce cas sont très dangereux parce qu’ils peuvent transmettre la rage.

2 — La chauve-souris rougeâtre

Parmi les nombreuses espèces de chauve-souris est le plus commun : environ huit centimètres de long et avec des oreilles large, la chauve-souris rougeâtre (de la couleur des cheveux) est également répandue dans la campagne italienne et les villes. Il se nourrit d’insectes qu’il chasse pendant la nuit.

3 — La chauve-souris géante

Lorsque nous parlons de la chauve-souris géante, nous faisons référence à 130 espèces qui composent la famille des ptéropidés. Ils vivent dans les régions tropicales africaines, en Australie et dans les îles polynésiennes. Tous sont de grande taille et de fourrure épaisse. Le plus grand d’entre eux est appelé renard volant malaisien : il a une envergure qui peut aller jusqu’à cinq pieds ! Imaginez-vous en rencontrer un…

4 — Chauve-souris en anglais : bat

La traduction anglaise de « bat » est «   » : le Batman de la bande dessinée est en fait aussi appelé « l’homme chauve-souris » (et son symbole est juste cet animal). Contrairement à Batman, héros de bonnes chauves-souris rêvantes a un sens à la place négatif, associé à nos angoisses et inquiétudes.

5 — Hibernation des chauves-souris

Tant les , en fait, avec l’arrivée de l’hiver, ils hibernent en se réfugiant dans des grottes, des mines, des bâtiments abandonnés ou des trous dans les arbres.

Ils tombent en hibernation et se réveillent très vite grâce à leur taux élevé métaboliques (c’est-à-dire « l’efficacité » de leur organisme), mais aussi parce qu’ils vivent dans des endroits mal protégés et soumis à de grands changements thermiques et météorologiques. Je veux dire, ils ne dorment pas dans un hôtel 4 étoiles !

L’ hibernation des chauves-souris n’est pas à l’abri des éveil soudains ! Et si elles sont perturbées, elles peuvent également se déplacer plusieurs fois, pendant l’hiver. Leur hibernation (comme celle de beaucoup d’autres animaux) commence par l’abaissement du rythme cardiaque, qui ralentit et reste constant à seulement 10 battements par minute ! Un bon changement si vous pensez que, quand il est en pleine activité, il est très élevé : jusqu’à 600 (six cents !) pulsations par minute.

Ce qui rend l’ hibernation des chauves-souris extraordinaire, c’est le fait que cela se produit en tant que groupe. En fait, en hiver, dans les grottes, nous pouvons trouver beaucoup de chauves-souris qui dorment ensemble. Il ne s’agit pas, cependant, de la volonté de rester en compagnie, comment la survie plutôt intelligente : être proche les uns des autres, la température reste presque constante, ne baisse pas ! Pensez : le patagium, la membrane qui leur permet de voler, est leur pelage. La température interne (c’est-à-dire enveloppée dans la… couche) peut varier même de 20 °C par rapport à l’extérieur.

Comme tous les autres animaux, même les chauves-souris, pendant l’hibernation, utilisent la graisse accumulée pendant la bonne saison pour rester en vie. De plus, il est essentiel que ces animaux ne soient pas laissés hors de l’eau au réveil.

Tag : chauve souris dans la maison : conseils